Le livre du mois / Avril 2017 : Les Ames englouties / Vladislav Petković Dis

LE LIVRE DU MOIS : AVRIL 2017


Lire la suite...

Le poème du mois / Avril 2017 : La geôle / Vladislav Petković Dis


Lire la suite...

SERBICA ♦ Revue électronique ♦ N° 18 / 2017

SERBICA СЕРБИКА


Lire la suite...

Jovan Deretić : Le réalisme : l’ère du conte

♦ articles - critiques - essais ♦ Jovan Deretić Le réalisme : l’ère du conte


Lire la suite...

Milivoj Srebro : La nouvelle réaliste serbe

♦ Archives ♦ L’ÉVOLUTION DE LA NOUVELLE RÉALISTE SERBE : DE LA NOUVELLE DITE « RUSTIQUE » AU RÉCIT MODERNE par MILIVOJ SREBRO Milovan Glišić Laza Lazarević Radoje Domanović


Lire la suite...

Ivo Andrić : Un maître conteur

♦ articles - critiques - essais ♦ Ivo Andrić Un maître conteur Simo Matavulj Ivo Andrić


Lire la suite...

Première fois à matines avec mon père (La) / Prvi put s ocem na jutrenje - Laza ...

La première fois à matines avec mon père / Prvi put s ocem na jutrenje – Laza Lazarević


Lire la suite...

Lazarević, Laza (1851-1891)


Lire la suite...
01234567
  
S modle

 
 
 
 


II


LE POÈME DU MOIS : octobre 2015

 

 
 

SLOBODAN BLAGOJEVIĆ
(1951)

 

 

PARMI CEUX QUE JE CONNAIS

 

Je connais un académicien

            au doux parler

            au pas obséquieux

            au regard évasif.

J’ai lu ses livres

            au phrases murmurantes

            au verbes prudents

            Au sujet évasif.

J’ai voulu saisir ses pensées

            sans audace

            partisanes

            évasives.

« Mais c’est qu’il », saisis-je soudain,
                                  « n’existe presque pas ».

 

Traduit du serbe par Boris Lazić
 
 
 

СЛОБОДАН БЛАГОЈЕВИЋ

ОД ОНИХ ШТО ПОЗНАХ ИХ

 

Знам академика једног

            тихога говора

            смјернога хода

            бјежећег погледа.

Читао сам његове књиге

            шапутавих реченица

            обазривих глагола

            бјежећег субјекта.

Хтио сам појмити му мисли

            неусуђујуће

            приклоњене

            избјегавајуће.

„Па њега“, схватих, „готово и да нема“.

 

In : Стеван Тонтић, Модерно српско пјесништво,
Сарајево, 1991.

 
 
Tous les mois <

Jefimija_2