Choisir : oeuvre

Danojlic_-_Village 

 
Seule la lumière

 

Lettres d’un village serbe est un roman épistolaire dont la composition binaire permet à l’écrivain d’aborder différents thèmes de l’actualité qui déchirait la société yougoslave.

Mikhaïlo Poutnik, l’un des principaux personnages du récit, rentre au pays dans son village natal (Serbie centrale) après avoir vécu trente-cinq ans aux Etats-Unis. C’est un septuagénaire à la fois ravagé par la nostalgie et à la recherche de ses souvenirs d’enfance. Que va lui apporter son retour ? Que va-t-il retrouver dans le pays asphyxié par la dictature idéologique communiste ? Observateur lucide, Poutnik découvrira le manque cruel de la liberté et les vices pervers d’un système politique qui étouffe depuis les décennies la vie de ses compatriotes. Ses réflexions et ses sentiments, il les partage dans de longues lettres avec son ami Steve Petrovitch qui, resté en Amérique, continue à se poser la question de son retour en Serbie : « Libre à toi. Si tu n’y résistes plus, ne perds pas de temps : tout n’est pas aussi noir que j’en ai l’impression, parfois. Si tu renonces à ton projet, tu ne te tromperas pas de beaucoup. Si tu viens, tu t’en repentiras, si tu ne viens pas, tu le regretteras ! S’il le faut, arrives tout de suite ! Sinon, ne reviens à aucun prix ! Ne reviens jamais et à aucun prix, mon frère ! » 

 Lettres d’un village serbe est un récit qui décrit à la fois la détresse de l’émigré aux prises avec le temps écoulé et ses aspirations contradictoires et la misère psychologique d’un pays plongé dans des circonstances historiques et politiques sans issues.

*Traduit du serbe par Agnès Cordier, Paris, L’Age d’Homme, 1990
.

Sanja Bošković