Pavlovic Miodrag
 
Miodrag Pavlović

II


LE POÈME DU MOIS : juin 2013

 

 

MIODRAG PAVLOVIĆ      

(1928)

 

LAMENTO SUR SMEDEREVO

  

Nous sommes restés sans ville et sans loi,
la ville est tombée. 
 

Nous ne savons pas où débutent nos terre,
alors que tout vient à son terme.

Les murailles qui portaient nos noms sont tombées,
emportées par le fleuve.

Armées et voyageurs nous traversent,
personne ne nous rend visite.

Il n’y aura plus de villes belles
dans notre pays.

Nous aspirons à de longues nuits et des forêts profondes
où sans la vue nous puissions voir.

Afin de chanter et nous souvenir de nous-mêmes,
les autres nous ont oubliés...

 
Traduit du serbe par Boris Lazić

 

 

МИОДРАГ ПАВЛОВИЋ 

 

 

ОПЛАКИВАЊЕ СМЕДЕРЕВА

 

 

Остадосмо без града и без закона,

град је пао.

 

Не знамо где нам почиње земља,
а свуда је крај.

 

Зидине с именима нашим падоше,
река их однела. 

 

Војске и путници преко нас пролазе,

нико да к нама дође.

 

Heћe више лепих градова бити

на земљи нашој. 

 

Ноћи дугачке желимо и шуме дубоке

где има вида и без очију. 

 

Да певамо и да се сами себе сећамо,

други су нас заборавили...

 

 
Tous les mois <
 

Jefimija_2