Popa - portrait 2
 
 
 

II


LE POÈME DU MOIS : juiillet-août 2013

 

 


VASKO POPA 
                    
(1922-1991)
 
 
 
KALENIĆ
 
 
D’où vient que mes yeux soient
Sur ton visage
Ô ange frère
 
Les couleurs se manifestent
Au seuil de l’oubli
 
Des ombres étrangères
Ne permettent pas que je remette dans le manche
L’éclair de ton épée 
 
Les couleurs mûrissent
Sur la branche légère du temps
 
D’où vient cette belle obstination
Au coin de mes lèvres
Ô ange frère
 
Les couleurs brûlent
De leur jeunesse dans mon sang
 
Traduit du serbe par Boris Lazić
 
 
 
ВАСКО ПОПА


КАЛЕНИЋ
 
 
Откуда моје очи
На лицу твоме
Анђеле брате
 
Боје свићу
На ивици заборава
 
Туђе сенке не дају
Муњу твога мача
У корице да вратим
 
Боје зру
На лакој грани времена
 
Отуда твој инат лепи
У углу усана мојих
Анђеле брате
 
Боје горе
Младошћу у мојој крви
 
 

 

 
Tous les mois <
 

Jefimija_2