Pavic_-_Kutija_za_pisanje

A lire :
Un extrait de ce roman

 

 

  Milorad Pavić
DOSSIER SPÉCIAL

 

 

Pavic_-_Zvezdani_plast

A lire : 
Un extrait de ce roman


 

 

 

 

 

A lire :
Le miroir invisible
(texte integral)
Le pain multicolore
      (texte integral)      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pavic_-_Pozoriste_od_hartije

A lire : 
Un extrait de ce roman

KUTIJA ZA PISANJE / LA BOÎTE À ÉCRITURE, 1999

Le roman est situé dans une boîte marine datant du 19e siècle. Cette boîte, que l'on trouve sur les bateaux, servait pour y déposer un pistolet, des objets précieux, des boussoles et le journal de bord. L'auteur qui achète cet objet, à la fin du siècle dernier, à un "garçon de café" à Budva en même temps que son sourire énigmatique, utilise cette boîte comme un petit coffre pour y placer ses histoires. Dans chacun de ses tiroirs, séparations et enfoncements, se trouve un chapitre de son roman. L'action se déroule à Paris et à Kotor (au bord de la mer Adriatique) de nos jours. Les soldats serbes sur le champ de bataille serbo-croate (lors de la dernière guerre en ex-Yougoslavie) et les ouvriers serbes sur les chantiers du monde, qui sont obligés de cacher leur origine, ne sont que quelques-unes des images dramatiques de la réalité que relate ce roman. L'un de ses personnages voudrait à tout prix être accepté par l'Europe. Dans cet objectif, il s'efforce d'oublier sa langue maternelle, déserte l'armée, fuit vers l'Europe, mais en vain. A l'instant même où il pense qu'il y sera le bienvenu, il comprend qu'il ne le sera jamais en tant que balkanique.

Fidèle à son style que le lecteur du Dictionnaire khazar (un best-seller mondial) reconnaîtra, Pavić déborde d'imagination et vous laisse sans souffle jusqu'à la dernière page. Ce roman, publié en 1999 (Editions Dereta, Belgrade), a connu une dizaine d'éditions en Serbie, il est traduit en plusieurs langues et les Russes en ont tiré un film. L'œuvre de Milorad Pavić connait une trentaine de traductions à ce jour.

Maria Béjanovska


ZVEZDANI PLAŠT / LE MANTEAU D'ETOILES, 2000

Présentation de l'auteur

Le manteau d’étoiles, « guide astrologique pour néophytes », est une série d’histoires qui s’enchevêtrent et dont chacune porte le titre d’un signe du Zodiaque. Le lecteur a le choix de lire seulement son propre signe, le signe des personnes qui lui sont chères, ou les autres signes. Ainsi chacun met dans le livre un peu de sa propre vie et celles des personnes qui l’entourent.

Par ailleurs, les deux derniers chapitres figurent à la fois dans le livre et sur Internet (www.rastko.org.rs/knjizevnost/pavic/), quant à deux autres uniquement sur ce dernier : www.khazars.com/ongaudi/.

Pour trouver la solution à cet enchevêtrement le lecteur doit supprimer plusieurs parties du dernier chapitre. Ainsi, il découvrira le nom de l’héroïne.

Extrait du Le début et la fin du roman
 


NEVIDLJIVO OGLEDALO – ŠARENI HLEB / LE MIROIR INVISIBLE – LE PAIN MULTICOLORE, 2003

Roman pour la jeunesse

Présentation de l’auteur

Deux histoires qui forment un roman pour enfants, sans exclure les adultes : Le miroir invisible est une histoire pour les petites filles, et Le pain multicolore est une histoire pour les petits garçons. L'une se lit d'un côté du livre, l'autre de l'autre côté, et lorsque ces deux histoires se rencontrent au milieu du livre, l'énigme est résolue : la clé que cherche le petit Eugène trouvera la serrure du miroir invisible que cherche la Rose qui court à travers le monde.

Le_miroir_invisible

Le_pain_multicolore



 

POZORIŠTE OD HARTIJE / LE THÉÂTRE EN PAPIER , 2007

Présentation de l’auteur

Deux éléments : le sujet commun et la personnalité de l'auteur font l'unité de ce livre. En ce 21e siècle ceci est bien suffisant pour faire un roman. Ici le sujet commun est la nouvelle contemporaine du monde et, pour ce qui concerne l'auteur, lisez donc ce qui suit !

En une sorte d'"anthologie de la nouvelle contemporaine du monde", le lecteur découvrira au fil des trente-six chapitres : des histoires, ainsi que les notices bio-bibliographiques des trente-six auteurs correspondants. Chaque littérature est ainsi représentée par un auteur. Il est bien entendu que les histoires, les auteurs et leurs notices sont sortis de l'imagination de Milorad Pavić. Le nombre de 36 n'est pas arbitraire. C'est le nombre de pays qui ont déjà traduit et publié mes livres. La raison ne tient pas au fait que je sois reconnaissant à mes lecteurs de ces pays-là (et pourtant je le suis), mais parce que j'ai fait l'effort de mieux connaître leurs littératures, plutôt que les autres. Les amis auxquels je dévoile le secret de cette anthologie, me demandent souvent si j'ai imité la façon d'écrire d'écrivains réels de ces pays. Rien n'est plus faux qu'une telle supposition. En imaginant ces trente-six histoires, j'ai tenté d'ajouter à leurs littératures, à travers des histoires qui pourraient leur appartenir, des tonalités nouvelles. Ces histoires sont comme des cadeaux à ces littératures, si on peut appeler cela un cadeau. J'ai eu un plaisir fou à écrire ce livre, surtout à inventer les écrivains et les écrivaines, tout un pan de la littérature mondiale contemporaine, les titres de livres jamais écrits et le récit de vies qui n'ont jamais existé. Mais peut-être que si, mais nous l'ignorons.